Retour en haut

Publié le

L’évènement théâtral de l’hiver à Carleton-sur-Mer

Christine Beaulieu, récipiendaire 2017 du Prix Michel-Tremblay, sera de passage à Carleton-sur-Mer pour la représentation de J’aime Hydro, pièce de théâtre documentaire hautement saluée par la critique.

La Compagnie Porte Parole dirigée par Annabel Soutar, reconnue pour ses pertinentes productions de théâtre documentaire, accompagne la talentueuse comédienne Christine Beaulieu à travers son questionnement sur la relation entre les citoyens québécois et la société d’État la plus étroitement liée à l’identité québécoise : Hydro-Québec. La conclusion de cette enquête citoyenne qui fait dialoguer les différents points de vue d’un enjeu essentiel de l’histoire du Québec, sera présentée au Studio Hydro-Québec du Quai des arts, Carleton-sur-Mer . Fidèle à la démarche de Soutar, Beaulieu s’engage sans réserve et nous livre un compte-rendu palpitant et téméraire.

En effet, la critique est unanime:

J’aime Hydro m’a procuré un pur et prodigieux bonheur. Le bonheur d’être dans un théâtre devant une actrice drôle, attachante, engageante et follement pertinente. (…) Réfléchir à l’avenir d’Hydro avec Christine au théâtre est un bonheur que je répéterais volontiers.

Nathalie Petrowski, La Presse

(…) elles abordent un angle mort dans le territoire, un silence dans le débat, une énigme sociale, et pour arriver à y comprendre quelque chose, elles choisissent de s’en approcher avec amour.

Véronique Côté, Le Devoir

C’est en réfléchissant à la pièce le lendemain que ça m’a frappé et que j’ai compris quelque chose de fondamental: René Lévesque ne prenait pas les gens pour des cons. Il ne sous-estimait pas la capacité de comprendre des Québécois. Il leur a servi ses arguments, les a expliqués et a compté sur leur capacité à analyser puis à faire un choix éclairé (sans mauvais jeu de mots). Et c’est exactement au même genre de rendez-vous que Christine Beaulieu, Annabel Soutar (qui a instauré le projet) et toute l’équipe de Porte-Parole nous ont conviés.

Alexandre Taillefer, Voir.

J’ai vu J’aime Hydro il y a 10 jours et la pièce est encore dans ma tête, dans mon cœur. (…) sa pièce a le mérite, immense et grandiose, de nous sortir de notre torpeur nostalgique et de nous rappeler qu’il ne faut pas aimer aveuglément Hydro-Québec. Qu’il faut lui poser des questions, plus de questions.

Patrick Lagacé, La Presse

Une oeuvre de son temps, lancée et portée cette fois par des femmes, faisant vibrer une corde sensible attachée profondément au passé, au présent et à l’avenir d’une nation qui se cherche encore.

Mario Cloutier, La Presse

Réservez ICI et dès maintenant vos billets!